Une journée en marche

Une journée en marche

Mercredi 16 janvier 2013  (Abbes)

Aujourd’hui encore nous avons fait appel aux services de Raja pour nous emmener en dehors de la ville de Katmandou. Malheureusement ce n’est pas Raja qui nous accompagnait, il avait envoyé Sanshid à sa place. Sans vouloir faire un trekking de haute montagne nous voulions voir les

En marche vers Nagarkot

En marche vers Nagarkot

alentours de Katmandou, ce que l’on appelle la vallée de Katmandou. Cette vallée, à une altitude moyenne de 1400m qui contient les villes que Catherine a décrit dans son post précedent, fait à peu près un rayon de 20km autour de Katmandou.

Paranthèse: Le Népal comprend 3 régions géographiques: une région basse au sud qui fait la frontière avec l’Inde et qui compte des champs de riz, une forêt vierge avec des éléphants et des tigres (!) ; puis vient la région centrale, qui monte jusque 2700m et qui comprend Katmandou entre autres villes, puis en 3e lieu vient la chaîne de l’Himalaya avec ses sommets à plus de 8000m.

La vallée de Katmandou est une région très fertile et très prisée qui attire beaucoup de gens qui descendent des montagnes environnentes pour y trouver une vie plus facile: c’est l’exode rural. La vallée se remplit de constructions plus ou moins légales. Ce qui est sûr c’est que le sol devient rare et donc cher, et que la pollution prend des envergures dramatiques aussi bien dans les airs que dans le sol ou dans les eaux. Le gouvernement n’arrive pas à contrôler l’expansion de la ville. Des villes comme Bhaktapur ou Pantan, qui étaient bien disctinctes de Katmandou il y a quelques années,  sont maintenant réunies pour former une mégacity. Le guide “lonely planet” dans son édition 2012 mentionne encore 1 million d’habitants, mais notre guide privé nous dit qu’on est facilement à 2 millions aujourd’hui.

Un centre de méditation à mi-chemin

Un centre de méditation à mi-chemin

Une escapade vers une air plus pure nous tentait donc. Nous sommes partis de 1600m et nous avons traversé plusieurs villages pittoresques avant d’arriver après deux heures de marche dans le village de Nagarkot à 2175m d’altitude. Nagarkot est perché en haut d’une colline et permet une vue aussi bien vers Katmandou que vers la chaîne de l’Himalaya si le ciel est dégagé. Il l’était à peu près et nous avons pu faire quelques photos. Mais l’Everest est loin, trop loin pour le voir vers l’est et l’Annapourna est loin vers l’ouest. Donc ce sont des montagnes inconnues que nous avons admirées.

Les belles montagnes inconnues

Les belles montagnes inconnues

N’empêche, le petit exercice physique nous a vraiment fait du bien.

Le soir nous sommes retournés dans le quartier de Thamel pour chercher un restaurant sympathique; Nous avons trouvé le Northfield (pas le North-end qui se trouve à Dhaka, ni le Northface que tout le monde vend dans ses boutiques) et nous avons dîné près d’un feu ouvert, pour changer. Autre petite anecdote: Sur le chemin du retour j’ai entraîné Catherine dans un “Irish Pub”, que j’avais déjà remarqué les jours d’avant, pour boire une Guiness au fût. Du moins je le pensais. Mais grosse déception: le propriétaire n’était pas un Irlandais roux, il n’avait aucune bière au fût, sa réserve de Guiness, ainsi que celle de Kilkenny était épuisée, disait le Nepali derrière le comptoir. J’ai donc bu la moitié d’une bière locale, l’Everest 650ml

Feu de bois, resto à ciel ouvert

Feu de bois, resto à ciel ouvert

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s