LFH on Jamuna River

LFH Lifebuoy Friendship Hospital

Samedi 25 janvier 2013 (Abbes)

Départ dans le brouillard  de Balashi ghat

Départ dans le brouillard de Balashi ghat

Une nouvelle vague de froid nous a rattrapé, sans crier gare. Les jours pendant le cours d’Anglais (21 janvier au 24 janvier) avaient été très agréables déjà, avec un beau soleil le matin. L’hiver semblait terminé; il avait été rude mais court, pensais-je. Nous avions alors décidé de repartir en dehors des murs du FTC et de visiter le bateau hôpital LFH, ou Lifebuoy Friendship Hospital, qui avait été refait pendant presqu’une année dans le chantier naval de Yves Marre à Savar, près de Dhaka.

Mais grosse erreur, l’hiver nous est revenu et c’est avec les vêtements chauds achetés à Katmandou que nous avons embarqué pour aller visiter le LFH.

A partir du Balashi ghat, dans un brouillard épais, il nous a fallu 2h30 pour y aller, en profitant d’un petit courant. Car pendant cette période de l’année l’eau du fleuve Jamuna est au plus bas. Beaucoup de bras du fleuve ne sont plus praticables. Je ne sais pas comment le bâtelier ait pu se retrouver dans le brouillard, et choisir à chaque fois la bonne voie d’eau navigable. Tout se ressemble dans la brume, mais il a bien su nous amener à destination.

Admin.Officer Kuddus and his LFH

Admin.Officer Kuddus and his LFH

Le LFH à subi des modifications notables après 10 années de fidèles services au plus pauvres habitants des chars. Sa coque à été élargie de chaque côté de presqu’un mètre pour rendre le bateau plus stable lors des tempêtes ou cyclones. Ses murs extérieures ont donc aussi pu être déplacés pour obtenir plus de place à l’intérieur et ses installations médicales ont été modernisés.

Pour le moment et depuis le 9 janvier, le LFH est arrimé sur la rive est du Jamuna près du village Muradabad. Il y restera pendant à peu près 2 mois pour ensuite aller se mettre en sécurité dans un bras plus protégé du fleuve pour attendre les premiers cyclones de la saison. Après il reprendra du service.

Le nouveau bloc opératoire

Le nouveau bloc opératoire

Le temps très froid avait découragé beaucoup de personnes de se déplacer vers le bateau hôpital, bien que les maladies liées au froid soient très fréquentes: toux, rhumes, pneumonies, etc. Les docteurs n’ont donc vu qu’une quarantaine de patients ce jour-là. En temps normal, plus chaud, il faut compter avec 200 à 300 personnes par jour. Après notre visite des lieux, accompagnés du Administration Officer Kuddus, nous sommes repartis avec le soleil qui rechauffait un peu nos membres engourdis. Cependant le vent de face que nous avons dû affronter en remontons le fleuve contrecarrait les bienfaits du soleil.

EFH (Emirates FH): arrêt pour radio

EFH (Emirates FH): arrêt pour radio

Sur le chemin du retour nous nous sommes arrêtés au bateau EFH (Emirates Friendship Hospital) qui avait jeté l’ancre à mi-chemin entre LFH et Gaibandha. EFH est financé par Emirates Airlines, d’où son nom. C’est historiquement le 2e bateau hôpital, un catamaran construit suivant les besoins spécifiques de sa mission humanitaire sur le fleuve Jamuna. Ici nous avons retrouvé le Dr.James, sa femme et son petit fils Nathan, avec lesquels nous avions fait le premier voyage vers le nord en octobre 2012. Mais la visite n’était pas que de courtoisie: nous avons profité des installations de radiographie pour faire une radio de la dent de sagesse de Catherine. Le résultat est encourageant: la dent semble pousser assez droit, sans trop gêner ses voisins, et l’infection qui d’était déclarée semble être vaincue grâce aux antibiotiques. Le traîtement se poursuivra maintenant avec des médicaments homéopathiques envoyés de Luxembourg (merci Sophie).

Nous sommes rentrés avec les derniers rayons du soleil, tout contents d’avoir passée une journée en bateau dans l’immensité des eaux du Jamuna.

(Pour plus de détails sur les bateaux hôpitaux, veuillez consulter les sites de friendship-lu.org ou friendship-bd.org)

Advertisements

One thought on “LFH on Jamuna River

  1. Tun

    Hey,
    daat gesait richteg duster do bei ierch aus… Wann daat dën ganzen Daag su niweleg ass, kënt een sech jo fier wei an engem Draam. Awer schein ze heieren dass et den Zänn rëm gud geet!
    Leif Greiß
    Tun

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s