2013 L’Odyssee des mobiles

Dimanche 3 -5 février 2013

Nous voici à Chilmari, au guesthouse de Terre des Hommes. Le voyage était un peu mouvementé, mais nous sommes arrivés à bon port. Nous ne sommes pas allés en electric vehicle mais en moto, puisque la voiture de Jelal est en réparation.

rizières

rizières

La route pour le ghat de Holipur est très belle. Elle est bordée de rizières et l’un de nos prochains posts sera certainement consacré à la plantation du riz. Pour le moment on est en pleine phase d’irrigation, mais parallèlement on repique déjà les pousses. Arrivés à Horipur, nous avons dû attendre un peu avant de prendre le bateau avec d’autres passagers, parmi eux beaucoup de jeunes étudiantes enchantées de pouvoir nous adresser la parole en anglais. Après une cinquantaine de mètres en eau profonde, nous avons ôté les chaussures retroussé le pantalon et nous avons fait le reste de la traversée à pied.

Traversée à pied

Traversée à pied

De l’autre côté de la rive, deux  supervisors en motos nous attendaient déjà et nous en emmenés vers Chilmari. Il a fallu d’abord traverser “la plage”, un long banc de sable recouvert par l’eau les trois quart de l’année. Ce n’était pas très commode, ça nous a fait penser au Rallye Paris-Dakkar:  les motos qui dérapent en soulevant des nuages de sable, parfois il faut descendre parce qu’on risque de tomber. Enfin, c’est vraiment aventureux.
Ensuite nous avons traversés des villages, des hameaux, les uns plus beaux que les autres! Au retour il faudra qu’on s’arrête pour prendre des photos, car le paysage est absolument superbe!

petit déjeuner au guesthouse FDH

petit déjeuner au guesthouse FDH

Le guesthouse est très beau, très accueillant même s’il est beaucoup plus simple que celui de Kurigram où nous avons été il y a trois mois. Internet ne fonctionne quasiment pas du tout ici (le post sera édité à notre retour) et nous comprenons maintenant pourquoi il nous a été si souvent très difficile de communiquer avec Anis, Education Manager, ou Azhar, l’électricien qui est chargé du projet d’électrification de quelques chars.
Voilà pour aujourd’hui…

Lundi matin
Nuit un peu mouvementée, quelqu’un  m’a téléphoné au moins quatre ou cinq fois vers deux heures du matin. Je ne l’ai pas compris, il ne m’a pas comprise. Ensuite, Nicolas nous a envoyés un SMS pour nous dire qu’il était bien arrivé en Autriche (merci Nukeli). Et puis à 6.30 un SMS de Zafar du HO pour nous dire que les portables sont bien arrivés au FTC de …. Gaibandha! Problème de communication interne! Nous sommes à Chilmari, c’est ici qu’il nous faut les portables pour aujourd’hui. Gaibandha, c’est pour dans deux jours!

Bon, maintenant, ils vont être envoyés ici à Chilmari. Impossible de prendre la même route que nous avons prise hier avec 30 portables et 30 hauts parleurs. En plus, aujourd’hui il y des grèves au nord du pays! Pas de bus pour le trajet Gaibandha-Horipur. Donc les portables nous parviendront en bateau depuis Balashi ghat. Cela prendra au moins 5 heures. Vers 16.00 ou 17.00 de l’après-midi, ils pourront être là, Inch Allah!
Nous sommes toujours confiants, mais de toute façon on n’a pas le choix 🙂
On changera quelque peu notre programme. Comme si souvent, il faut toujours rester flexible et se plier aux aléas quotidiens…

Lundi soir
Les portables et les hauts parleurs sont arrivés. Nous avons fait deux heures de cours d’anglais, pas plus parce qu’on n’a pu commencer qu’à 15 heures et après 17 heures 15, Anis a décrété qu’il fallait passer à l’entertainment.

entertainment

entertainment

A Kurigram ou Chilmari, c’est toujours pareil: le divertissement, plus ou moins long, avant, pendant ou après les cours, c’est sacré. Et c’est vrai que c’est important. Finalement on s’en rend compte à chaque fois quand on commence à chanter et danser ensemble.

Nous les avons quittés après une bonne demi-heure, parce que le travail nous attendait: charger les 30 cartes mémoires des portables. C’est ce qu’on a fait pendant toute la soirée.

Un sérieux bémol quand même: les haut parleurs ne sont pas ceux qu’on avait choisis. La qualité du matériel et du son est nettement moins bonne. Au téléphone Runa nous explique que cela arrive souvent: on commande quelque chose et on reçoit autre chose… La décision est vite prise: on renverra le matériel à Dhaka et on demandera d’avoir celui qu’on a commandé. Ce qui est dommage, c’est que les instits n’auront pas un volume d’écoute convenable pour écouter en classe, à moins que les élèves ne soient très sages pendant l’écoute. Mais avec tout ce qu’on a connu comme embûches, on est déjà contents de ce qu’on a, quoi qu’il faille qu’on insiste vraiment pour que le reste du matériel suive! Dans quatre jours nous serons à Dhaka et nous verrons la suite.

Mardi 11.00
mobileIMG_7361Les portables sont distribués et ils ont connu un succès énorme. Chaque instit a reçu le sien avec un mode d’emploi préparé par Abbes et traduit en Bangla par Murad. Chaque instit a dû aussi signer une convention avec Friendship: Le portable ne lui appartient pas, il doit veiller à ce qu’il reste en bon état, le matériel pédagogique est confidentiel et ne doit pas être copié pour un tiers, et finalement en cas de perte, l’instit devra acheter un nouveau portable. Tous ont eu droit à leur photo au moment de la remise du portable. Vous auriez dû les voir! Ils étaient tellement contents. Une vraie fête de Saint Nicolas. Comme on chante toute la journée au Bangladesh, les chansons ont tout de suite connu un succès fou. Mais peu après ils se sont mis à écouter les enregistrements des leçons, ont essayé d’imiter l’accent, se sont mis à répéter… Nous sommes très, très contents! staffIMG_7434Nous pensons que cet outil pourra vraiment leur être précieux. Les formations mensuelles, c’est bien, mais ce n’est pas assez régulier et c’est aussi trop bref: Ils ont deux jours et demi de formation, mais le programme est vaste, il n’y a pas que l’anglais et les manuels ont aussi changé dans les autres branches.

Nous avons dû partir à 11 heures! Nous avions prévu de rester jusqu’à 14 heures, mais aujourd’hui c’est de nouveau la grève! Alors il vaut mieux ne pas prendre la route du tout. Les grévistes ont donné l’ordre de stopper toute circulation. Mais en bateau, ça va et nous voilà donc embarqués pour Balashi ghat qui est à trois kilomètres du FTC. bateauIMG_7440Le voyage durera trois heures et demie et cela nous convient parfaitement. Il fait beau et chaud, et nous savourons le voyage!

Ce soir à Gaibandha
Nous venons juste de terminer le chargement des 43 cartes mémoires. Les hauts parleurs qui ont été livrés ici à Gaibandha sont nettement meilleurs et nous pensons que même si ce ne sont pas ceux que nous avions choisis, ils feront très bien l’affaire.

Les instits sont arrivés accompagnés d’une ribambelle d’enfants 🙂 et le training center est animé! C’est super!

 

2013: The Odyssey of the mobiles

 We arrived at the Terre de Hommes guesthouse in Chilmari. The trip was somehow turbulent, but here we are. We didn’t take the electric vehicle, which is out of order, but went to Horipur ghat by motorbike.

work in paddy field

work in paddy field

The road to Horipur borded by paddy fields is beautiful and one of our next posts will for sure speak about rice plantations. Right now, it’s the irrigation period but at the same time the bedding out is also already done. We had to wait a little bit in Horipur, then we took the boat together with other passengers. Among them, there were quite a few students, delighted to speak some English. After some 50 meters in deep water, we took off our shoes, rolled up our pants and we crossed the remaining distance in shallow water. On the other side, two supervisors with motorbikes were already waiting for us and they took us to Chilmari. First we had to cross the “beach”, a long sandbank flooded by water for 9 months a year. It was not very easy, we felt like being at the Rallye Paris-Dakkar: the motorbikes that skid lifting up fountains of sand, you have to get down because you might fall. It was quite adventurous.
Then we crossed villages and hamlets, each one beautiful and tidy. On our way back, we’ll have to stop and take some pictures because the scenery is really magnificent!  

Guesthouse FDH

Guesthouse FDH

The guesthouse is very nice, welcoming, even if it’s much simpler than the one we have been staying in Kurigram three months ago.

Internet does almost not work up her (post is going to be edited in two days) and we understand now why it has been so difficult sometimes to communicate with Anis the Education manager or Azhar, the electrician in charge of the electrification project of some chars.
That’s all for today…

Monday morning
Spent a quite turbulent night: somebody rang me up at least four or five times around 2am. I didn’t understand him, he didn’t understand me. Than Nicolas told us he arrived well in Austria (thanks Nukeli). And then at 6.30am an SMS from Zafar of the HO arrived to tell us that the mobiles arrived well in the FTC of… Gaibandha!

Internal communication problem! We are in Chilmari, it’s here that we need the mobiles today. Gaibandha, that’s for in two days!
Well, now they are going to be sent to Chilmari. Impossible to take the same way that we took yesterday with 30 mobiles and loudspeakers. Furthermore, today there are strikes in the North. No bus for the journey Gaibandha-Horipur. So the mobiles will reach us by boat from Balashi ghat. It will take about 5 hours. By 4 or 5 pm, they could arrive here, Inch Allah.
We’re still trusting, but anyway, we don’t have the choice 🙂
We’ll change our programme a little bit. Like so often, we must be flexible and ply to daily hazards…

Monday evening
Mobiles and loudspeakers have arrived! We had only two hours of English lessons because we could only start at 3pm. At 5.15, Anis, the education manager decided that we should skip to entertainment.

entertainment

entertainment

In Kurigram or Chilmari, entertainment is a must, it’s sacred; it may be more or less xtensive, before, during and after the lessons. And he is right, it is important. We get aware of this every time we start dancing and singing together.
We had to leave them after a short while, because a lot of work was waiting for us: download the software to the 30 memory cards. That’s what we did during the whole evening.

 Unfortunately there is one negative point: the loudspeakers that we got are not the one we had chosen. The quality of the sound and of  the manufacturing is really not good. Runa explains us on the phone that this happens quite commonly over here: you order something, and you get something else… There is no discussion, we’ll send the devices back to Dhaka and we’ll ask to have the ones we have chosen. But it is a pity that the teachers will not have a good volume for listening in class, unless they are very disciplined during the listening. But after all the tricky situations we’ve had, we are satisfied with what we have got, even if we’ll have to take care that the rest of the devices will follow! In 4 days, we’ll be in Dhaka and we’ll see.

 Tuesday 11am
The mobiles are distributed and it was a big success.

distribution des mobiles

distribution des mobiles

Every teacher has got his mobile with a users guide written by Abbes and translated by Murad. Every teacher had to sign an agreement with Friendship: The mobile doesn’t belong to him, he has to take care of it, the contents are confidential and must not been copied for somebody else and finally, if the teacher loses his mobile he has to replace it. We took pictures of all of them when they got their mobile. You should have seen them. A real Santa Clause festivity. As all Bangladeshis sing a lot, the songs were most appreciated. But later on they were also listening to the lessons, repeating  and trying to imitate the accent… We are very, very happy! This is a good help for them. The monthly trainings are useful as well, but the schedule is always quite loaded, it’s not only about English, the books of the other subjects have changed as well.

 We had to leave at 11am! We had planned to stay until 2pm but today it’s strike again! So you better not take the road. The strikers have given the order to stop the traffic. But taking the boat is ok, so we’re on our way to Balashi ghat, which is about 3km away from the FTC.

Abbes looking for shadow

Abbes looking for shadow

The trip will take 3 hours and this is perfect for us. The weather is beautiful and we are enjoying the journey.

 

 

 

 

This evening in Gaibandha:

Mobiles and mobiles and mobiles

Mobiles and mobiles and mobiles

We just have finished the downloading of the 43 memory cards. The loudspeakers that have been provided to Gaibandha are of much better quality and we think that even if they are not those that we have chosen, they are pretty good.
The teachers have arrived accompanied by a swarm of children 🙂 and the training centre is really busy! This is great!

Advertisements

One thought on “2013 L’Odyssee des mobiles

  1. julie

    Wow, ech sin esou frou fir iech! daat klengt alles super, an ech sin iwwerzeegt datt di apparater vill hellefen wärten 🙂 kussi

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s